L'UNESCO et les sociétés du savoir
Condividi questo articolo


UNESCO et SMSI L'UNESCO et les sociétés du savoir


 

L'existence de la fracture numérique dénotant différents types de disparités souligne que l'accès efficace et équitable au savoir est au coeur de l’édification des sociétés du savoir. Ce sont des sociétés ayant la capacité d'identifier, interpréter, produire, traiter, transformer, diffuser et utiliser l'information, afin de faire des choix avertis et de partager l'information et le savoir par des mécanismes efficaces de gestion en réseau.

L'apparition des sociétés du savoir est inextricablement liée au mandat constitutionnel de l’UNESCO de favoriser "le libre échange d’idées et de connaissances" et de maintenir, augmenter et diffuser le savoir".

Le concept des sociétés du savoir de l'UNESCO - qui est également exposé dans le rapport mondial 2005 de l'UNESCO devant être disponible avant le Sommet de Tunis - offre une vision intégratrice, plurielle et holistique impliquant à égalité les hommes et les femmes avec une perspective claire, orientée vers le développement, prenant en compte la complexité et la dynamique des processus actuels de globalisation.

L'UNESCO a défini quatre principes pour les sociétés du savoir, auxquels elle contribue activement :

  • liberté d'expression ;

  • accès universel à l'information et à la connaissance ;

  • respect de la diversité culturelle et linguistique ;

  • développement des capacités par un accès égal à une éducation de qualité.
Dans ce contexte, l’accès à et l'utilisation du savoir doivent devenir une partie intégrante de stratégies de développement national.

Edifier des sociétés du savoir ouvre le chemin vers l’humanisation du processus de globalisation. Elles ont besoin d’une vision sociale autonomisée incluant la pluralité, l'intégration, la solidarité et la participation. Si les sociétés du savoir doivent être des outils efficaces pour un développement humain intégrateur et un changement social positif, l’autonomisation des femmes et l'égalité des genres doivent être la préoccupation principale. Il est donc important que de nouveaux savoirs soient créés sur cette base dans un domaine public riche comprenant la connaissance de tous les peuples et communautés, y compris la connaissance enracinée dans l'expérience, la pratique et les savoirs locaux.

 



L'UNESCO au SMSI à Tunis


Façonner l’avenir par le savoir
Façonner l’avenir par le savoir (17 novembre 2005, 15h-18h, Salle "Amilcar")


Les TIC et les personnes handicapées
Séminaire (16 novembre 2005, 9h-13h, Salle "Zaghouan")

Le stand de l'UNESCO
(Pendant toute la durée du SMSI, Exposition ICT4All, Stand N° 2303)




Condividi questo articolo

in Storie di mondo: Difendere la scuola pubblica, autogestire la formazione - incontro con lo studioso portoghese Boaventura Souza SantosUna canzone per fermare la povertàPer un pugno di semiL'Europa e le sue radici - Giovanni Lajolo, sul ''Ruolo della Chiesa e dei cristiani nel futuro dell'Europa'' - a cura di Mattia Bianchi 10/09/2005Lettera aperta degli organismi sindacali internazionali all’Assemblea generale dell’ONU: dobbiamo decidere e agire contro la povertà e farlo subito!CINA SPECIAL CHILDXinjiang, il paese del melograno sulla via della seta, ovvero la Cina senza i cinesiBanca mondiale - Lo sviluppo del mondo nelle mani di Mr MagooMarina Forti: India. Il bambù fiorirà, e sarà la fameL'UNESCO et les sociétés du savoirLa cancellazione del debito non è la soluzione ai problemi dell'Africa - James ShikwatiGiornata mondiale del rifugiato - Il Rapporto 2005 dell'Alto Commissariato delle Nazioni UnitePOVERTA’ ED EMARGINAZIONE - Il Convegno organizzato dalla Fondazione Cecchini-Pace apre a nuove riflessioni sul futuro dell’umanità''Compagno Lula'', domande dall'utopiaIL GATS Oggi - ''L'insegnamento non è un mercato''PER UNA GLOBALIZZAZIONE PIÙ GIUSTA la globalizzazione può e deve cambiare - JUAN SOMAVIA, DIRETTORE GENERALE DELL’UFFICIO INTERNAZIONALE DEL LAVOROForum Sociale Europeo - Appello alla mobilitazione per il 2 aprileLa Bolkestein ovvero l’abbandono del modello sociale europeoDirettiva Bolkestein - dossier attac.italiaNaomi Klein: ecco il mio documentario sull’ArgentinaLETTERA APERTA ALLE COMUNITÀ CRISTIANE E AI VESCOVI ITALIANIAhmed - La Giornata dei Diritti dei Bambini,il giorno dopoEconomie Mediterranee  


Copyright © 2002-2011 DIDAweb - Tutti i diritti riservati