centro risorse per la didattica
Risorse per area disciplinare:   
Homepage
La redazione
 
Ricerca
Iscriviti alla news
Le newsletter
 
Attualità
Percorsi
Novità
Recensioni
 
Disabilità
Lavagna Interattiva
 
La tua segnalazione
Il tuo giudizio
 
Cataloghi in rete
 
DIDAweb
 

risorse@didaweb.net
 

  Cerca nel web:
Se sei un utilizzatore della toolbar di Google, puoi aggiungere anche il nostro pulsante:
Centro Risorse
  SCHEDA RISORSA

Condividi questa risorsa didattica
Educazione linguistica Italiano come lingua seconda
Educazione linguistica seconda lingua
Intercultura
Les structures d'accueil pour élèves non francophones.  L'accoglienza scolastica degli studenti stranieri e  non rancofoni in Francia (in francese).

Lingua: Francese
Destinatari: Alunni scuola elementare
Tipologia: Materiale per autoaggiornamento

Abstract:

Circulaire de rentrée , septembre 2003

      Paris le 2 septembre

      Le directeur
      A
      Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement et leurs adjoints
      Mesdames et Messieurs les inspecteurs de l'Education nationale

Objet : Scolarisation des enfants et des jeunes primo arrivants non francophones.

    Références : circulaire n° 2002-063 du 20/03/2002
    circulaire n° 2002-100 du 24/04/2002
    circulaire n° 2002-101 du 05/04/2002
    circulaire n° 2002-102 du 25/04/2002 BO du 25 avril 2002

La scolarisation des enfants et des jeunes primo arrivants non francophones ou peu francophones est régie par les textes référencés ci-dessus.

La présente circulaire académique précise les modalités de scolarisation de ces élèves pour la prochaine rentrée dans le 1er et le 2nd degrés.

I - Inscription des élèves et affectation dans les établissements

Deux cas sont à considérer :

1 - l'enfant est d'âge de scolarisation en enseignement élémentaire ou bien a un ou deux ans de retard mais n'a pas terminé sa scolarité élémentaire dans son pays d'origine : Il est inscrit à la mairie d'arrondissement de son domicile et affecté en classe banale avec un rattachement pédagogique à une CLIN, l'IEN en charge de la circonscription ainsi que le CIO del'arrondissement du domicile des familles concourent à son affectation.Si le retard scolaire est important ou le niveau acquis à déterminer, le CASNAV est saisi.

2 - L'enfant ou le jeune est d'âge de scolarisation au collège ou au lycée :
Inscription directe auprès du CASNAV puis affectation en liaison avec la DEE. Les familles sont invitées à se renseigner sur le jour et heures réservés aux inscriptions (2 jours par semaine). Les CIO sollicités par les familles, les dirigent vers le rectorat CASNAV.Tous les élèves et les jeunes primo arrivants sont inscrits et évalués par le CASNAV qui détermine prioritairement leurs compétences linguistiques avant toute affectation dans un établissement.

II - Evaluation initiale des élèves

a) 1er degré : l'évaluation est organisée par les écoles où sont inscrits et scolarisés les élèves non francophones. Le CASNAV apporte, à la demande des IEN, une aide dans l'élaboration ou le choix des tests. Il peut également intervenir en qualité d'expert pour des cas particuliers ou d'aide à la décision d'orientation.

b) 2nd degré : tous les élèves sont évalués par le CASNAV qui a créé pour cela un Centre permanent d'évaluation.

L'évaluation comporte :

  • un test de compétences en compréhension écrite en langue d'origine.
  • un test d'acquis en mathématiques
  • une évaluation des potentialités en français (test passé après la période d'enseignement du français intensif).
    Cette évaluation initiale permet l'affectation de l'élève dans la structure d'accueil correspondante à sa compétence linguistique, à son niveau scolaire et au potentiel d'apprentissage de chacun.

    Les résultats sont consignés dans une fiche de synthèse communiquée aux établissements avec le dossier de l'élève lors de l'affectation.

III - Scolarisation

a) 1er degré

Les élèves sont inscrits dans leur école dans une classe correspondante à leur âge et à leur niveau scolaire estimé. Parallèlement ils sont inscrits dans une CLIN afin d'apprendre ou de se perfectionner en français, mais aussi de faciliter leur intégration dans le système éducatif.

Les CLIN sont des structures ouvertes et, sauf dans les premiers jours de leur arrivée, les élèves ne doivent pas y être scolarisés à plein temps. Une intégration rapide pour des disciplines qui ne requièrent pas des compétences linguistiques est à mettre en place chaque fois qu'il est possible. Les écoles et leurs enseignants sont les premiers responsables de l'intégration des élèves primo arrivants qui est un point essentiel des projets d'école.

Les directrices et directeurs d'école accueillant une CLIN feront parvenir au rectorat CASNAV les documents nécessaires au suivi de ces élèves (tableaux de bord).

Le CASNAV, outre les stages et animations pédagogiques qu'il organise est à la disposition des écoles et des circonscriptions pour la mise en œuvre de l'intégration de ces élèves. Ses formateurs conseillent les enseignants de CLIN et peuvent à la demande des IEN, intervenir en animations pédagogiques

b) 2nd degré

La scolarisation des élèves est répartie en trois périodes distinctes ; français intensif, adaptation au système éducatif, intégration accompagnée en classe banale correspondant à trois structures d'accueil et d'intégration.

les classes de français intensif. Implantées dans les établissements selon les besoins, elles accueillent des élèves primo arrivants et non francophones. Leur effectif est de 25 élèves maximum.

Elles dispensent un enseignement unique de français langue étrangère qui est validé par une évaluation terminale du niveau linguistique atteint. Selon la date d'arrivée en France de l'élève, le volume d'enseignement de français langue étrangère varie entre 110 et 300 heures.

Cet enseignement du français en préalable à tout autre enseignement, obéit au principe que la langue est le premier facteur d'intégration. Cette scolarisation progressive facilite également la période d'adaptation des élèves à l'intégration scolaire ;

les classes d'accueil


Implantées dans les collèges, les lycées généraux et technologiques et les lycées professionnels, elles accueillent les élèves après leur passage en classe de français intensif.
Tout en perfectionnant leurs apprentissages linguistiques, les élèves s'intègrent peu à peu dans les classes banales. Tout comme les CLIN, ces classes sont des structures ouvertes dans lesquelles les élèves ne doivent pas recevoir la totalité des enseignements.

Une intégration très rapide en classe banale de rattachement pour certaines disciplines est à rechercher.Selon le niveau scolaire des élèves des classes d'accueil sont spécialisées :

  • Pour élèves non scolarisés antérieurement ENSA, effectif maximum de 15 élèves, elles sont spécialisées pour enseigner aux enfants non francophones n'ayant jamais ou très peu été scolarisés dans leur pays d'origine.
  • Classes d'accueil de lycée professionnel : avec un effectif maximum de 24 élèves par classe, elles facilitent l'intégration à l'enseignement professionnel à des jeunes primo arrivants.
  • Classe d 'accueil de lycée général et technologique : elles permettent aux élèves non francophones ou néo francophones don ble niveau scolaire le permet, d'être intégrés en seconde cycle long.
  • Classes d'accueil de collège, parfois spécialisées par niveau, elles facilitent l'intégration au collège de tous les élèves.

    Les affectations dans ces différentes classes d'accueil sont réalisées après l'évaluation initiale des élèves par le CASNAV et la période d'enseignement de français intensif.

    Les groupes de soutien en français langue seconde

    Tout élève néo francophone intégré en classe banale a besoin d'un enseignement de soutien en français langue seconde (FLS).
    Pour être efficace, il doit être d'un volume horaire important, sur un nombre de semaines limité et dispensé par des enseignants spécialisés dans ses techniques. Il ne doit pas priver les élèves de leurs besoins de formation en classe banale et donc être dispensé hors du temps scolaire habituel.
    Dès le début de l'année scolaire, les établissements établiront la liste des élèves ayant besoin d'être soutenus en FLS et latransmettront au CASNAV. Les groupes de soutien seront formés et organisés au niveau de chaque bassin scolaire, Un ordre de priorité sera éventuellement établi. Les groupes pourront être composés d'élèves de plusieurs établissements d'un même secteur.
    Un carnet individuel de liaison permettra à chaque professeur principal d'une classe de suivre les progrès réalisés par les élèves pendant leur prise en charge dans ces groupes.Une évaluation organisée après 100 heures de soutien mesurera les progrès accomplis.

    IV - Les commissions de suivi et d'orientation

    Constitués de représentants du CASNAV, des enseignants, des chefs d'établissement, elles se réunissent 3 fois dans l'année.

    Les élèves des classes d'accueil sont suivis par ces commissions qui aident et conseillent les établissements pour les ré orientations éventuelles d'élèves, les intégrations en classes banales et les orientations de fin d'année.

    V - Accueil des élèves dans les établissements des 1er et 2nd degrés

    Le meilleur accueil doit être réservé aux élèves primo arrivants non francophones :

  • la classe est présentée, avec ses objectifs et son fonctionnement, à l'ensemble de la communauté éducative lors des réunions de prérentrée.
  • consciente des conditions parfois complexes de la migration et de l'arrivée à Paris de ces élèves et de ces jeunes, l'équipe pédagogique se montrera particulièrement attentive à toutes les situations. Elle envisagera en particulier la meilleure manière d'aider les élèves à prendre leurs repères lorsque cela s'avéra indispensable, les services sociaux et médicaux seront prioritairement alertés.
  • le CASNAV est également à disposition des établissements pour les aider dans cette tâche.

    VI - Le CASNAV

    44 rue Alphonse Penaud 75020 Paris
    Tél : 01 44 62 39 81
    télécopie : 01 44 62 39 82
    Email :ce.casnav@ac-paris.fr

    Réf : Circulaire 2002 102 du 25/04/2002

    Le Recteur arrête et impulse la politique académique relative à l'intégration scolaire des enfants et des jeunes, nouvellement arrivés en France ou issus de familles du voyage sur la proposition d'un groupe académique de pilotage dont la composition est précisée en annexe.

    Le CASNAV, service académique est chargé de la mise en œuvre, en liaison avec les inspecteurs d'Académie concernés directeurs des services départementaux de l'Education Nationale des 1er et 2nd degrés et des responsables académiques, des mesures arrêtées annuellement tant dans les domaines de la formation des enseignants que de l'accueil des élèves, leur affectation, leur évaluation et le suivi des actions d'intégration mises en place.

    Le CASNAV centre de ressources pour les écoles et les établissements contribue à l'élaboration des réponses pédagogiques adaptées pour des écoles et les établissements qui accueillent des élèves nouvellement arrivés ou des enfants du voyage. Les formateurs du CASNAV sont habilités à apporter une aide pédagogique et des conseils aux équipes enseignantes dans les écoles et les établissements. Ils interviennent également en formation initiale auprès des étudiants et des stagiaires de l'IUFM et également en formation continue dans le cadre du plan académique de formation.

    Centre d'expertise pour les responsables du système éducatifs, le CASNAV recueille et capitalise les informations nécessaires à l'élaboration et la mise en œuvre de la politique académique en faveur de l'intégration des nouveaux arrivants et des enfants du voyage. Il actualise les données sur les effectifs concernés, met en évidence les besoins liés aux arrivées prévisibles. Il concourt en liaison avec le CSAIO à la connaissance des parcours scolaires des élèves et au suivi des cohortes d'élèves nouveaux arrivants dans l'Académie.

    Instance de coopération et de médiation avec les partenaires institutionnels et associatifs de l'école, le CASNAV répond à toute demande d'information des collectivités territoriales, des autres ministères ou des associations relatives aux nouveaux arrivants et aux enfants du voyage.

    Le CASNAV est dirigé par un Inspecteur d'Académie, Inspecteur Pédagogique régional également responsable de l'animation du groupe de pilotage académique. Le CASNAV est composé d'un personnel permanent et occasionnel ; formateurs, agents administratifs dont le nombre et la spécialité sont revus annuellement en fonction du projet de travail arrêté par le Recteur.



    P. POLIVKA



    • http://casnav.scola.ac-paris.fr/

      Condividi questa risorsa didattica

      I giudizi degli utenti

      Assenti

      Aggiungi il tuo giudizio    Precedenti risultati   


        Iscriviti alla news
      Ricevi in posta elettronica le novità e una selezione di risorse utili per la didattica.

      Iscriviti qui


      Novità
      Le ultime risorse per la didattica catalogate ed inserite nel nostro database.

      ENGLISH LESSONS AND TESTS.

      "Progresso e catastrofe" - In due parole tutto il Novecento Recensione al testo di Salvatore Natoli di UMBERTO GALIMBERTI

      Percorsi
      Proposte di selezioni e percorsi fra le risorse e i materiali in archivio.

      Percorsi
      Feste e calendari multiculturali.
      Calendari solari e lunari, festività religiose e tradizionali delle diverse culture.

      Percorsi
      Steineriane
      Le ''scuole nuove'' della pedagogia steineriana, contrassegnate dal paradosso di un’accettazione pratica e di un’ignoranza teorica da parte degli stessi utenti e degli operatori della scuola pubblica, tra ''fedeltà karmica'', incarnazioni di individualità che ritornano sulla terra, bambini indaco e apparente buon senso pedagogico.

        Ambiente virtuale collaborativo in evoluzione ideato e sviluppato da Maurizio Guercio è una iniziativa DIDAweb